Chargement barre d'outil en cours …
A la une

Une Cérémonie engagée

Une Cérémonie engagée

Le mercredi 21 mars dernier, les jeunes villeurbannais qui sont majeurs cette année ont été invités et accueillis en mairie de 18 à 20h, afin de recevoir solennellement leur carte électorale.

Viens avec nous, on te raconte comment c'était.

 

 

 

Dans le cadre de cette cérémonie sous le signe de la citoyenneté, la figure de l’engagement qui avait été choisie par les jeunes pour être à l’honneur était Simone Veil.

Discours d’ouverture de la cérémonie par  Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, entouré des élus et des membres du CVJ (Conseil Villeurbannais de la Jeunesse), co-organisateurs de l’évènement

 

Durant la cérémonie, que Jonathan BOCQUET, l'élu à la Jeunesse, a qualifiée de « passage festif, solennel et symboliquement important vers la citoyenneté », nous pouvions découvrir plusieurs stands qui symbolisaient l’engagement pour l’intérêt collectif, et qui avaient pour but de montrer aux jeunes qu’ils peuvent s’engager sous différentes formes :

  • L'armée
  • Les sapeurs-pompiers volontaires,
  • Les services civiques de l'AFEV
  • L'engagement associatif avec GAELIS et le Parlement des étudiants
  • Les jeunes du CVJ
  • La Direction Jeunesse

 

Pourquoi se sont-ils mobilisés sur cette cérémonie ?

Pour la fédération d’associations GAELIS, une telle journée « permet aux jeunes de comprendre leurs droits et devoirs en tant que citoyens, et comment ils peuvent les mettre en œuvre pour s’engager ».

Selon les pompiers présents sur les lieux, « l'accès au droit de vote peut amener les jeunes à une plus grande autonomie en leur permettant d'avoir une identité ».

Pour les militaires, une cérémonie citoyenne, comme celle-ci, est importante « afin que les jeunes découvrent comment se rendre utiles à la société » et pour leur montrer qu’ils « appartiennent désormais à la vie nationale ».

L’un d’eux nous a par ailleurs raconté que selon lui, l’organisation d’une telle cérémonie faisait preuve d’une réelle capacité d’écoute de la part de la municipalité villeurbannaise, et qu’il n’avait jamais vu cela ailleurs.

 

Mais du côté des jeunes, qu'en est-il ?

Il y avait plusieurs visions des choses, et tous les jeunes ne partageaient pas forcément la conception engagée de certains autres. Pendant que certains étaient juste présents pour récupérer leur carte d’électeur, d’autres, plus engagés ou simplement plus intéressés, nous ont expliqué qu’ils étaient ici ce soir pour qu’on leur « expose la vie qui [les] attendait ». Ils ont ajouté qu’un tel jour donnait pour eux plus de sens au vote et était important dans la construction d’un individu afin de « protéger les valeurs de la France » et de « renseigner les jeunes sur leurs droits ».

Un jeune nous a confié qu’il se sentait, après ce temps solennel, « plus ancré dans la société ».

Et quoi qu'il en soit, à la fin de la cérémonie, tout le monde a reçu sa carte électorale, et pourra voter aux prochaines élections européennes en 2019.

 

Et sinon...

Au cours de la cérémonie, on a également assisté à plusieurs petites animations, comme une représentation théâtrale animée par la compagnie Zéotrope, un Photo-box ou encore deux débats mouvants.

De plus, les jeunes du Conseil Villeurbannais de la Jeunesse (CVJ), qui ont été sollicités par l’Association Nationale des Conseils d’Enfants et de Jeunes (ANACEJ) afin de recueillir leur avis sur le projet du gouvernement de création d’un nouveau Service National Universel (SNU), ont distribué un questionnaire sur le service national.

Cette démarche a pour but de recueillir davantage de témoignages de jeunes.

«Selon Jonathan BOCQUET, cette soirée est l’occasion de « montrer aux jeunes qu’ils ont une capacité d’agir et d’avoir un impact sur la société et leur environnement ». Elle a d’ailleurs très certainement semé beaucoup de petites graines de l’engagement dans les têtes... »

 

A très vite, reste connecté !