Chargement barre d'outil en cours …
A la une

N’oublions jamais la Shoah : leur mémoire, ton héritage

N’oublions jamais la Shoah : leur mémoire, ton héritage

Le 16 juillet dernier, jour de souvenir national, la mairie de Villeurbanne a commémoré les victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et a rendu hommage à ceux qu’on a appelé les justes de France.

A cette occasion, nous avons rencontré Alexander El Baze, du consistoire de la Ville (lieu qui représente les synagogues de Villeurbanne).  Alexander a toujours voulu travailler pour servir l’intérêt collectif, et, depuis 5 ans, ce poste de chargé de relations publiques répond exactement à ses aspirations.

Il considère que « venir à cette cérémonie était un devoir personnel, mais avant tout une nécessité pour montrer que la Jeunesse s’engage afin de ne pas oublier et ne jamais reproduire les douloureuses erreurs du passé ». Si pour lui « tout le monde doit se sentir concerné par ce type de commémoration, c’est aussi et surtout la jeunesse qui doit s’en saisir, afin de réfléchir à ce qu’elle va faire de cette mémoire pour bâtir l’avenir ».

 

 

De sa voix claire et juste, Valérie Karsenti, alias Liliane, qu’on connaît tous bien dans Scènes de ménage, nous a donné à entendre des discours prononcés par Simone Veil de son vivant. Cette dernière était la figure de l’engagement à l’honneur en ce 16 juillet, comme c’était déjà le cas pour la Cérémonie Citoyenne du 21 mars. Pour son courage et sa lutte pour l’émancipation des femmes, pour son inspiration à ne pas se décourager et ne jamais arrêter d’espérer, elle fut et restera un modèle dans le cœur des français.

La justesse de Claude Lanzmann, auteur de Soah, a aussi été saluée ce jour-là, car ce dernier a su dire ce qui ne pouvait pas être dit sur l’Holocauste.

L’évocation de ces deux personnes figures de l’engagement a amené à se poser la question suivante : que sera le monde quand la voix des survivants ne sera plus ?

Pas de réponse toute faite, mais l’assurance de continuer d’agir pour ne pas oublier, garder en mémoire et expliquer aux jeunes générations, inlassablement et par-delà le temps qui passe, comment sont morts 6 millions de personnes, hommes, femmes et enfants, simplement parce qu’ils étaient juifs.

 

Clique ici pour en savoir + sur cette journée de commémoration.