Chargement barre d'outil en cours …
A la une

A l’aise sur les planches au Centre Social de Cusset !

A l’aise sur les planches au Centre Social de Cusset !

Au cours de 5 ateliers du 9 au 18 juillet, des jeunes du Centre Social de Cusset se sont entraînés avec la compagnie de théâtre tout récemment née « Télémaque ». Et le 20 juillet, c’était jour de représentation !

Un spectacle pour chaque jeune…

Au cours des cinq séances, les jeunes en vacances se sont recentrés sur leurs énergies et leur rythme grâce aux intervenantes de la Cie Télémaque, Juliette et Sabrina, qui les ont aidés à développer leurs postures d’orateurs pour bien parler en public !

La consigne était de fabriquer un mini spectacle de musique, de danse ou de théâtre en interprétant des textes d’Abd Al Malik  qui parlaient de la vie pas toujours facile dans les quartiers (« Soldat de plomb » et « Les autres »), en respectant les aspirations, les expériences et les intérêts de chacun.

 

Alors, pari tenu ?

Comment les jeunes ont-ils vécu cette expérience ? Comment en ressortent-ils ?
Nous sommes allés leur demander leur avis…

Ils ne s’attendaient pas du tout à ça quand on leur a parlé d’un « atelier slam », et l’un d’eux nous a confié que ça s’est « bien mieux passé » qu’il ne s’y attendait. Ils ont aimé prendre part à cette expérience, car s’ils n’avaient, pour la grande majorité d’entre eux, jamais fait de théâtre auparavant, ils sont partis des textes du rappeur et y ont apporté leurs touches personnelles pour jouer des pièces qui leurs plaisaient, et ça, ça change tout !

Selon les intervenantes, cet atelier les a « amenés à réfléchir, prendre  de la distance et voir le théâtre autrement ». « Cela les a rendus plus à l’écoute et à l’aise, et c’est une très bonne chose pour la suite ! ».

 

… Et chaque jeune à sa place !

Au fil des ateliers et des présences un peu aléatoires, il a fallu à chaque fois réadapter le spectacle… Heureusement que les jeunes étaient créatifs et imaginatifs !

Ils étaient peu ou pas du tout motivés au début, mais ils se sont entrainés, ont (ré)appris à se concentrer, à être plus attentifs… Et même s’ils ont jugé les ateliers parfois « trop longs » et n’ont « pas aimé les échauffements », « c’était trop bien ! » alors chacun a surpassé sa timidité, s’est investi et s’est révélé à la hauteur de toutes les espérances le jour du spectacle !

Selon eux, le théâtre les a aidés à se dire qu’ « il ne faut pas s’arrêter ou se dire qu’on n’est pas capable ». Cet atelier leur a justement permis de prendre conscience de ce qu’ils étaient en capacité de faire entendre aux autres.

Après la prestation de ses camarades, un jeune spectateur a d’ailleurs dit que le spectacle montrait bien « ce que ça fait de vivre au quotidien dans les quartiers et comment on peut avancer ou repartir en évitant les embûches ».

 

Ce qui est à retenir de cette expérience globalement ?

Presque tout ! Mais entre autres que pour être suffisamment sûr de soi, réussir à parler en public et raconter une histoire avec son corps pour dire quelque chose, il faut s’entraîner et beaucoup répéter afin d’améliorer sa confiance en soi, son rythme, sa posture, sa concentration, sa respiration, son énergie, son regard et sa diction.

 

Encore un beau projet de travail en équipe, qui on l’espère sera rejoué en septembre pour l’inauguration officielle de la salle du 31 rue Baratin…

Et le mieux ? Un des jeunes participants qui demande où il pourrait prendre des cours de théâtre… Dépassée, l’idée préconçue que le théâtre ce n’est pas fait pour les jeunes !

Et pari réussi !

 

Tous en scène maintenant !?